Planète Terre

 

 

 

130921 600elektrol

 

Constamment éclairée par le Soleil et tournant autour de son axe, la Terre parcourt l'espace à une vitesse vertigineuse, 30 km/seconde.

Elle a pour satellite naturel la Lune et comme les autres planètes, la Terre et la Lune ne luisent pas mais sont éclairées par le Soleil. Les saisons, les phases lunaires et les éclipses sont dues à leur mouvement et aux variations de leur éclairage.

 

 

Il y a quatre milliards six cent millions d'années, un jeune Soleil tourne rapidement sur lui-même. Les poussières et les cailloux qui l'entourent, forment des corps de plusieurs kilomètres de diamètre et donnent naissance en cent millions d'années, à différentes planètes.

La Terre marquée par des chocs de cailloux a le globe tout fondu et sa croûte n'arrive pas à se solidifier. Dix millions d'années après sa formation, une couche gazeuse recouvre la planète, la température baisse, l'eau des pluies grave dans ses roches le souvenir des climats passés et son sous-sol se couvre de pierres précieuses.

 

Le bombardement des météorites, les éclairs et les ultra-violets apportent la vie. La Terre donne naissance, sous l'eau, à de petits êtres fait d'une seule cellule qui apportent de l'oxygène dans l'atmosphère. Pendant un milliard d'années les premières cellules des océans formés se développent. Les "briques" s'assemblent et ne cessent de se diviser. Leurs descendants mutent à leur tour, se diversifient. Des cellules plus volumineuses et perfectionnées prospèrent dans les océans pendant près d'un milliard d'années.

 

 

 

Les Stromatolites à une seule cellule, sont la première espèce vivante sur Terre.

800px-stromatolitheaustralie6.jpeg

 

 

D'autres créatures apparaissent, constituées de plusieurs cellules et de formes différentes. Leur corps est mou, ce sont les éponges, les étoiles de mer, les pieuvres. L'atmosphère de la Terre est à présent riche en oxygène pour que se crée la couche d'ozone qui va la protéger des rayons nocifs.

Il y a quatre cents millions d'années, une créature emporte dans ses veines des litres d'eau et quitte le milieu aquatique. D'autres vertébrés émigrent à leur tour mais restent aussi à proximité de l'eau.

Ce sont les premiers reptiles qui des années plus tard apparaissent, s'éloignent de la mer et pénètrent dans la forêt. Les arbres géants et les fougères hautes comme des immeubles arrêtent les rayons du Soleil. Le sous-bois humide, chaud et obscur fourmille de vie. Des milliards d'insectes géants, comme la libellules ou les mille-pattes de deux mètres, se nourrissent de la matière végétale. Les reptiles mangent les plus petits.

 

Mais la Terre bouge, la dérive des continents vers le nord provoque la chute des températures. La Terre ne se tient pas droite. Elle fléchit devant le Soleil, provoque la succession des saisons. Son axe ne reste pas toujours penché dans la même direction. Il tremble et l'orbite terrestre bouge aussi. Certains animaux ne peuvent pas s'adapter à ces changements brutaux de températures. Des lignées entières disparaissent.

D'autres espèces naissent alors, des petis mammifères et les dinosaures. Herbivores ou carnivores, les dinosaures marchent sur deux pattes, d'autres sur quatre. Certains nagent, d'autres grimpent aux arbres ou volent. Ils peuvent être petits comme un poulet ou grands de trente mètres de long. Les dinosaures, sont pendant cent cinquante millions d'années, les maîtres du monde.

Un jour pourtant, ils disparaissent. Il y a 65 millions d'années, un bolide de 10 km frappe la Terre au niveau du Mexique. L'astéroïde creuse un cratère de 1 km sur 180 km de diamètre. Les particules arrachées se retrouvent dans l'atmosphère. Devenue opaque, la Terre devient sombre et froide supprimant la plupart des espèces et plantes. Certains petits mammifères protégés par leur poils et leur peau résistent aux variations des températures, tels les musaraignes et les hérissons, les rongeurs...
 

 

Quarante millions d'années plus tard, d'autres animaux envahissent les forêts, lapins, chauves-souris, chevaux miniatures ... et les premiers singes à longues queues.

 

 

Les singes, Primates, ne sont pas des mammifères comme les autres. Ils ont un gros cerveau, deux yeux à l'avant de la face pour voir en relief, cinq doigts aux mains et aux pieds.

Il y a huit millions d'années, la Terre s'ouvre sur six mille kilomètres (de la Turquie au Mozambique).
Des singes sont séparés pour toujours, par la gigantesque faille.

A l'est, le climat sec et aride, la pénurie d'arbres, obligent les singes à vivre au sol et à faire face aux bêtes sauvages. Pour avoir les mains libres, ils se lèvent, redressent la tête et muscle leur système nerveux ...

  

 

 

 

 Caristales

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×