La Terre la Lune et le Soleil

 

La Terre ronde

Les Grecs connaissaient la rotondité de la Terre, en observant les bateaux sur la mer et en voyant disparaître la coque puis le mat sous l'horizon, ou lors d'une éclipse de Lune, lorsque l'ombre de la Terre recouvre peu à peu le disque lunaire. En 1960 le premier satellite météorologique Tiros prit des clichés de la Terre... ronde !

 

La Lune

La Lune est un désert hostile. Sa petite taille est liée à sa faible masse. Sans atmosphère, le bombardement météoritique est permanent. Des bolides de petites tailles, des pluies d'étoiles filantes arrivent au sol. Les rayonnements de l'espace, ultraviolets, infrarouges, rayon X, rayons gamma, criblent la surface lunaire formant ainsi des cratères. Les grandes étendues de lave, les mers, représentent 31 % de la face visible à la Terre contre 3 % sur la face cachée qui est principalement recouverte de cratères d'impact. Mais la seule différence entre les deux hémisphères est l'épaisseur de leur croûte, 30 km face visible, 60 km face cachée.
La poussière noire du sol lunaire contient des grains de verre électrostatiques et dégage une odeur de poudre. Cette couche superficielle sur quelques mètres d'épaisseur, la régolite, est un mélange de matériau météoritique et de roches basaltiques ou cristallines pulvérisées.
La croûte est composée de roches cristallisées. Entièrement solide, le manteau se compose d'olivine et de pyroxène. Le coeur de la Lune est un noyau de fer et de nickel, entouré d'une partie fluide et d'une partie fondue.

 

Face visible - Face cachée

Orbero 1Cachee

 

Les mers sont de vastes étendues remplies par des laves basaltiques (fer - titane - magnésium). Ces bassins ont été creusés par les météorites géantes. D'autres ont formé les cratères et craterlets très nombreux sur le sol lunaire, ainsi que les vallées. Les chaînes de cratères sont dues à l'impact d'une météorite fragmentée en plusieurs morceaux avant de heurter la Lune. Les rainures et escarpements sont des fossés et failles tectoniques. Les collines aux pentes douces, sont rondes ou basses et allongées. Les remparts d'impacts ont formé les montagnes.

 

Eclipse de Lune

La Lune tourne autour de la Terre, la Terre tourne autour du Soleil. Parfois la Terre s'interpose exactement entre le Soleil et la Lune, projette ainsi son ombre et plonge peu à peu la Lune dans l'obscurité. La Lune reste cependant visible dans le ciel mais se teinte d'une couleur rouge-orangé lorsque toute sa surface est dans l'ombre. Bien que le Soleil soit caché par la Terre les rayons qui ont pénétré dans l'atmosphère terrestre contournent notre planète et éclaire la Lune. La lumière du Soleil déviée devient plus rouge comme c'est le cas lors d'un coucher de Soleil.

 

Eclipse du Soleil

La Lune est 400 fois plus petite que le Soleil et 400 fois plus proche de nous. De ce fait, vue de la Terre, la Lune a la même taille apparente que le Soleil et peut le recouvrir partiellement ou entièrement. Il suffit pour cela que la Lune s'interpose entre le Soleil et la Terre et projette son ombre sur une partie de notre planète. Il arrive que lors q'une éclipse totale, quand notre étoile le Soleil disparaît, d'autres étoiles s'allument dans le ciel devenu sombre.

 

Les couleurs de la lumière du Soleil

La Lumière du Soleil est un mélange de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel : violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange et rouge. Ce mélange lui donne sa coloration blanc-jaune. Mais quand la lumière pénètre l'air de l'atmosphère, composé de particules de poussière et de molécules d'azote et d'oxygène, les différentes couleurs se dissocient. Lorsque le Soleil est haut dans le ciel, les rayons bleus sont plus dispersés et de ce fait, le ciel est bleu. Lorsque le Soleil descend sur l'horizon, l'air devient plus épais, chargé de poussière et seuls les rayons rouges et jaunes parviennent à passer. Quand la Lune est basse dans le ciel, elle réfléchit les rayons du Soleil, les rouges et jaunes traversant l'atmosphère.

 

 

 

 

La Lune est éclairée par la lumière du Soleil. A l'approche de la pleine Lune, un visage dessiné par les mers, apparaît à sa surface. Comme la Lune tourne autour de la Terre et sur elle-même en 29 jours à peu près, nous voyons toujours le même côté.

        

 

La Lune est le satellite naturel de la Terre, c'est l'astre le plus proche de notre planète, situé à 384 000 km. Mais parcourant une orbite ovalisée autour de la Terre, la Lune ne cesse de s'éloigner puis de se rapprocher de nous. Au plus loin de nous, à l'apogée, elle est à 406 720 km et au plus près, au périgée, à 356 375 km. La Lune n'émet pas de lumière mais réfléchit celle du Soleil. Sans atmosphère pour la protéger des chauds rayons du Soleil, le jour la température s'élève à 140°C mais les nuits sont froides -170°C. Suivant l'éclairage de la Lune par le Soleil, une série de phases constitue un cycle lunaire de 29 jours. Le diamètre de la Lune est de 3476 km. Vue de la Terre elle paraît avoir le même diamètre que le Soleil qu'elle peut parfois éclipser. La Lune se balance. Ces librations permettent de découvrir une frange de la face cachée de la Lune. Ainsi on peut observer 59 % de la surface de la Lune. 

 

L'albédo de la Pleine Lune

L'albédo d'une surface planétaire est le rapport entre la quantité de lumière qu'elle réfléchit ou diffuse et la quantité qu'elle reçoit. La Lune qui ne réfléchit que 7 % de la lumière du Soleil est un corps relativement sombre. Si la Lune avait la même albédo que la Terre, la Pleine Lune serait alors 5 fois plus brillante, vue de la Terre.

 

 

 

Sur la Lune ...

Le sol est constitué de basaltes gris et recouvert d'une poussière très fine, comme de la poudre. Mais, si on rapporte un échantillon de cette poussière, on constatera qu'elle est aussi noire que du charbon. En fait, puisqu'il n'y a pas d'atmosphère, le sol de la Lune est fortement éclairé par le Soleil et la poussière devient très lumineuse, comme de la neige.

 

Pict6604

 

 

Le ciel visible depuis la surface lunaire est différent de celui observé depuis la Terre. Même en plein jour, le ciel de la Lune reste profondément noir. Les étoiles apparaissent plus nombreuses, très brillantes et ne scintillent pas. En l'absence d'atmosphère il n'y a pas d'étoiles filantes mais des chutes de météorites et une pluie incessante de micro-météorites (des tonnes de poussières par jour). Il n'y a pas de saisons, pas  de vent, ni de bruit sur la Lune.
Le jour et la nuit ont la même durée, avec 14 jours et 14 nuits consécutives qui font une journée. Il existe cependant des points d'ensoleillement permanent  au voisinage des pôles.

 

0909

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (2)

1. Bonjour, 17/09/2010

Si la recherche est bonne, le 18 février 2011 en Guadeloupe, la Pleine Lune se lèvera à 22h43 T.U et se couchera à 10h27 T.U le lendemain.
Réf :
http://www.imcce.fr/fr/ephemerides/phenomenes/rts/rts.php

A bientôt !

2. Michèle 17/09/2010

Bonjour,
J'aimerai savoir à quelle heure sera la pleine lune le 18 Février 2011 en Guadeloupe, je trouve ce renseignement nulle part.
D'avance je vous remercie
Michèle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×