La lumière et le prisme

 

Le prisme de verre est le modèle le plus simple pour décomposer la lumière visible.

La lumière est en générale celle envoyée par le Soleil. Elle nous paraît blanche mais renferme toutes les couleurs de l'arc-en-ciel : violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange et rouge.

 

 

Chaque couleur est la manifestation d'une température, d'une quantité d'énergie donnée. Du rouge au bleu, le spectre de la lumière visible traduit des températures et des énergies de plus en plus élevée. Le fer chauffé change de couleur à mesure que s'élève la température. Il rougit avant de virer au jaune puis au bleu et finalement au blanc.

Au-delà de ces couleurs, s'étendent des gammes d'énergies invisibles. L'ultraviolet, les rayons X et gamma correspondent à des énergies de plus en plus élevées ; l'infrarouge, le submillimétrique et les ondes radio transportent des énergies de plus en plus faibles.

Notre atmosphère laisse passer la lumière visible, une partie de l'infrarouge et les ondes radio.

Une étoile lointaine apparaîtra toujours comme un point de lumière, parfois avec un éclat bleuté ou une lueur rouge. Pour en savoir davantage sur un astre, il suffit de dresser le spectre de sa lumière. qui révèlera la température régnant à sa surface. Tout corps ou presque dans l'Univers, brille selon sa température, dans une gamme étendue de rayonnement invisible. Les planètes, relativement froides, car dépourvues de la source nucléaire qui fait briller les étoiles, émettent en infrarouge, alors que, en lumière visible, elles ne font que réfléchir la lumière du Soleil.

 

 

Img0384a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×