La tour

 


A toi, qui a rêvé d'une tour à mille étages

Une tour qui s'élève au milieu des nuages

De là-haut, plus près des arcs-en-ciel de lumière

C'est de là-haut qu'on peut voir l'étendue des trémières

Voir la Lune se lever à l'heure du Soleil rouge

Contempler les étoiles et tout le ciel qui bouge

Et de là-haut se laisser saisir par le vent

C'est tout là-haut, ami, qu'on partirait souvent

                           

                                A l'ami André

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×