L'infini voyage des deux mondes

 

 

Dix milliards d'années-lumière, l'Univers apparait vide, obscur et glacial, ponctué de minuscules points blancs, les amas de galaxies.

Un milliard d'années-lumière, les amas de galaxies sont de plus en plus visibles.

Cent millions d'années-lumière, parmi cent milliards de galaxies se trouve la Voie lactée.

Dix millions d'années-lumière, on distingue des galaxies elliptiques orangées, vieilles de 13 milliards d'années et de jeunes spirales bleutées.

Un million d'années-lumière, dans les bras de la Voie lactée brillent deux cents milliards d'étoiles.

Cent mille années-lumière, la Voie lactée dévoile ses myriades d'étoiles et le brassage du gaz interstellaire crée dix nouvelles étoiles chaque année.

Dix mille années-lumière, les étoiles supergéantes bleues dominent.

Mille années-lumière, constituées de gaz et de poussières les nébuleuses apparaissent et donnent naissance aux étoiles.

Cent années-lumière, dans notre galaxie les étoiles se distinguent nettement.

Dix années-lumière, le Soleil se trouve parmi une multitude d'étoiles semblables.

Une année-lumière, le rayonnement du Soleil devient perceptible.

Mille milliards de kilomètres, l'éclat du Soleil éclipse tous les autres astres.

Cent milliards de kilomètres, le Soleil trône au milieu de notre système solaire.

Dix milliards de kilomètres, les planètes géantes et gazeuses apparaissent.

Un milliard de kilomètres, les anneaux de Saturnes sont visibles, au loin, Jupiter, Mars et en un minuscule point, la Terre.

Cent millions de kilomètres, Mars révèle les détails de sa surface, la Terre apparaît légèrement bleuté et au loin moins brillants Vénus et Mercure.

Dix millions de kilomètres, la Terre et la Lune forment le seul couple planétaire du système solaire.

Un million de kilomètres, on peut deviner la trajectoire de la Lune tournant autour de la Terre.

Cent mille kilomètres, les océans de la Terre sont visibles.

Dix mille kilomètres, la Terre révèle un de ses hémisphères, ses océans et continents.

Mille kilomètres, 973 km du nord au sud et 950 km d'est en ouest, c'est la France.

Cent kilomètres, les 22 régions de la France deviennent identifiables.

Dix kilomètres, les détails en surface apparaissent.

Un kilomètre, les habitations au sol sont visibles.

Cent mètres, on reconnait la silhouette d'un être humain.

Dix mètres, l'anatomie de l'être humain est distincte.

Un mètre, les traits d'un individu sont visibles.

Dix centimètres, la peau granulée dévoile sa texture.

Un centimètre, les détails de l'épiderme apparaissent avec l'implantation pileuse.

Un millimètre, les ridules et crevasses de la couche cornée sont visibles.

Cent micromètres, les cellules mortes et les cellules vivantes apparaissent.

Dix micromètres, on distingue le noyau des cellules reliées entre elles par leurs membranes.

Un micromètre, le noyau de la cellule se dévoile, il contient des chromosomes.

Mille angströms, les chromosomes apparaissent enchevêtrés.

Cent angströms, l'ADN des chromosomes est enroulé sur des protéines.

Dix angströms, la molécule d'ADN révèle les atomes qui la composent.

Un angströms, à la surface de l'atome, on distingue les contours d'un nuage d'électrons. (l'atome de carbone constitue la base de l'ADN).

Dix picomètres, au coeur du nuage d'électrons se détache le noyau de l'atome.

Un picomètre, le noyau de l'atome apparait.

Cent fermis, les particules du noyau de l'atome sont visibles, les protons et les neutrons.

Dix fermis, le noyau de l'atome révèle les neutrons et les protons accolés les uns aux autres. 

Un fermi, au coeur des protons et neutrons scintillent les quarks, en groupe de trois.

Cent atomes-mètres, la quark apparait comme une tache brillante.

Dix atomes-mètres, le quark laisse deviner ses contours.

Un atome-mètre, le quark apparaît infiniment brillant.

 

 

(source résumé Science&Vie)

 

 

Commentaires (3)

1. Réponse de Martine 13/08/2008

Question fautes, monstre André ... je n'en vois que 2 d'abord !!

Merci à toi !

2. André 13/08/2008

Bravo pour la présentation de ce sujet un tantinet obscure au béotien que je suis.
La relecture te permetra de rectifier quelque fautes.Aie...Aie...Aie !!!!

Bisous

André

3. Raymond 13/08/2008

Aussi proche du sujet que l'on soit, jamais on ne peut, ne serait-ce qu'appercevoir, son âme........


Avec toute ma tendresse.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×