Course dans l'espace

 

 

Sergueï Pavlovitch Korolev 1907/1967

En URSS les recherches sont financées par l'armée soviétique qui surveille et fait pressions sur les scientifiques. Si pour les militaires les fusées son synonyme de missile et de guerre, pour les scientifiques c'est une histoire de science, de rêve, de voyage dans l'espace. Et Sergueï Pavlovitch Korolev, passionné d'astronautique, rêve de conquérir l'espace.

Envoyé sous Staline au fin fond de la Sibérie où il est torturé en tant qu'ennemi du peuple, Sergueï Korolev est le seul qui puisse comprendre la technologie des V2 allemands. Libéré après la dernière guerre mondiale, dans un anonymat forcé, sa mission consiste à mettre au point un missile capable d'atteindre les Etats-Unis. Mais Korolev rêve toujours d'espace. Il démontre aux nouveaux dirigeants soviétiques que la fusée R-7 qu'il a conçue avec son équipe, peut servir de lanceur spatial pour explorer l'espace, envoyer des sondes et des hommes sur la Lune.

Korolev ne verra pas le premier pas de l'homme sur la Lune. Suite à une opération bénigne, Sergueï Pavlovitch Korolev meurt à 60 ans, probablement des séquelles de son séjour au Goulag. Le monde entier connait enfin son visage et son nom.

 

                                                         

Wernher Von Braun 1912/1977

Dès sa plus jeune enfance, Wernher Von Braun passionné par les astres, rêve d'atteindre l'espace, la Lune et Mars. A 18 ans, avec la VfR (société pour le voyage interplanétaire) il participe au lancement d'une fusée, Mirak ll qui atteint une altitude de 350 mètres.

Contacté par l'armée allemande en 1932, Von Braun est nommé directeur technique du centre balistique Peenemünde dès 1937. Sous le régime nazi il met au point un lanceur l'Agrégat 4, la future V2 qui s'élève à 90 km, à une vitesse de 1 500 mètres/secondes et s'abattra sur le sol britannique pendant la dernière guerre mondiale.

En 1945, il fait partie des scientifiques récupérés par les américains. La plupart ont moins de 35 ans. Von Braun et son équipe procèdent aux premiers lancements américains.

Dès 1946, la V2 devient une fusée-sonde pour étudier la haute atmosphère.

Cependant le Président Dwight Eisenhower  peu passionné par les fusées, ne veut surtout pas que l'équipe de Wernher Von Braun, la "German team", dirige les lancements. Ce n'est qu'après avoir entendu les "bip-bip" de Spoutnik que l'amérique confie le programme spatial aux allemands.

Wernher Von Braun réussi le lancement du premier satellite Explorer, 84 jours après le vol orbital soviétique.

"Les Etats-Unis ne lui reproche plus l'uniforme SS qu'il a porté, ni les victimes du V2, ni les déportés qui sont morts en travaillant à leurs constructions".

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×